Le port de Contrecœur

Communiqué de presse

bannerport 4 avril, 2011

Ma première priorité : «Travailler pour que le port de Contrecœur devienne un pôle logistique de transport dynamique»

Avec la confiance des électeurs au lendemain de l'élection, je vais unir mes forces aux autres paliers gouvernementaux et aux autorités portuaires de Montréal pour m'assurer que le gouvernement fédéral participe activement lors de la mise en œuvre du plan d'action; «Technologies avancées de matériel de transport et logistique» du Québec et du plan «Vision 2020» de l'Autorité portuaire de Montréal (APM).

Le port de Montréal anticipe d'ici 2020, la manutention de 3.5 millions de conteneurs, soit plus du double de sa capacité actuelle, et dans sa phase de développement l'APM compte sur le port de Contrecœur pour absorber une bonne partie de cette croissance, en raison de la présence portuaire au sein de cette ville.

Ces deux plans stratégiques conjointement avec le protocole d'entente sur la Porte continentale du corridor commercial Ontario-Québec signé avec le gouvernement fédéral ouvre pour notre région un porte commercial énorme de 100 millions de consommateurs dans un rayon de 1000 km.

Les bénéfices sur l'économie locale, provinciale et nationale sont considérables, d'après le plan « Vision 2020 » les résultats seront l'ordre de 3.4 milliards de dollars d'ici 2020, soit une augmentation de 2 milliard de dollars.

De plus ce plan projette la création de 23 000 emplois, en grande partie dans notre région.

Le port de Contrecœur, les infrastructures régionales, les axes routiers, l'aéroport régional, le chemin de fer, les terrains industriels et les entreprises œuvrant dans le secteur du transport font de notre région un pôle incontournable et idéal au développement économique.

L'enjeu pour notre région est énorme, assoyons nous autour de la table de décideurs et prenons les meilleurs décisions pour l'intérêt de notre région. C'est pour ça, que le 2 mai prochain, votons pour placer notre région au pouvoir.